Accueil Ressources Articles DIGIMU® 3.0 : Première solution commerciale pour la modélisation physique des évolutions d’un polycristal

DIGIMU® 3.0 : Première solution commerciale pour la modélisation physique des évolutions d’un polycristal

Envoie à un(e) ami(e) Imprimer

posté le 09 October 2017

DIGIMU® 3.0 : Première solution commerciale pour la modélisation physique des évolutions d’un polycristal durant les procédés thermomécaniques de mise en forme des matériaux métalliques

L’état microstructural d’un matériau métallique joue un rôle prépondérant sur ses propriétés d’usage et son comportement mécanique durant la mise en forme. Il devient aujourd’hui nécessaire de maîtriser ces évolutions tout au long des procédés industriels afin de remplir des cahiers des charges exigeants et de répondre efficacement aux nouveaux marchés.
Les logiciels de simulation de mise en forme des matériaux dont disposent les industriels permettent d’utiliser des modèles métallurgiques principalement basés sur des équations phénoménologiques ou des modèles à champ moyen. Cependant, le domaine de validité de ces modèles associés à un jeu de paramètres est souvent limité à un matériau et un procédé. Ré-identifier en permanence ces paramètres par des études expérimentales est synonyme de coûts prohibitifs.

Ces vingt dernières années, des solutions de modélisation académiques en champ complet sont apparues. Ces méthodes sous-entendent une modélisation directe des évolutions d’un polycristal sur un volume élémentaire représentatif à l’échelle mésoscopique. La modélisation des mécanismes physiques à l’œuvre rendant ces simulations plus génériques.

Depuis 2016, Transvalor propose le premier logiciel commercial de modélisation d’évolutions de microstructures en champ complet. Issu des travaux académiques du CEMEF, DIGIMU®V3.0 sorti en 2018 permet de modéliser de manière générique en 2D, en couplant approche phénomènologique pour la déformation et modélisation eulérienne des interfaces, la migration de joints de grains avec ou sans particules de seconde phases, la déformation du polycristal, l’écrouissage et la restauration, la recristallisation statique et dynamique, ainsi que les couplages entre ces phénomènes physiques.

Télécharger l'article 

haut de page