flag-united-kingdom-mini  flag-germany-mini

La conquête de nouveaux marchés intervient souvent en liaison avec les besoins en croissance de l’entreprise mais elle est également dictée par des évolutions voire des ruptures technologiques majeures qui rendent caduques certaines productions.

Pour faire face à ce défi, la simulation peut devenir un atout incontournable permettant à votre ingénierie de se renouveler et de penser différemment.

 

Étendre ses gammes pour accéder à de nouveaux marchés

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, produire des pièces selon le savoir-faire de l’entreprise, mais en plus grande quantité ou bien dans des dimensions ou des formes inhabituelles n’est pas chose si aisée.

C’est en tout cas le défi qu’a dû relever la société FELB Srl spécialisée dans la production de couronnes laminées en acier. Confrontés à une nouvelle prise de commande de près de 200 couronnes en acier A105 (soit 10 fois plus qu’une commande standard), les ingénieurs ont proposé une solution basée directement sur le laminage de couronne de forme, sans opter pour un procédé plus traditionnel avec couronne droite et usinage. La simulation FORGE® a ainsi permis de valider la faisabilité technique et les capacités de l’équipement de production à réaliser ce nouveau type de  couronnes. 

case_study_felb_fibrage-1

« Du point de vue du PDG, je constate même aujourd'hui des retours intéressants : nous pouvons désormais étendre notre business, en termes de taille de lot et/ou de complexité des pièces. Des avantages sur l'efficacité de mes processus de production pourraient être la clé pour nous implanter sur ces nouveaux marchés. »

M. Luigi Catalini, PDG FELB Srl

Lire l'étude de cas

Se diversifier en s’engageant dans la fabrication de pièces radicalement nouvelles

Depuis plusieurs années et encore plus aujourd’hui, les constructeurs automobiles et aéronautiques sont confrontés à de strictes exigences réglementaires en matière de réduction des émissions. Par conséquent, leurs sous-traitants s’orientent largement vers la production de pièces en alliages légers comme l’aluminium.

C’est dans ce contexte, qu’au sein de notre clientèle, une entreprise a conduit il y a quelques années une véritable révolution intérieure pour créer “en partant de 0” une ligne complète de fabrication de pièces en aluminium destinées au secteur automobile.

Sans expérience préalable sur ce type d’alliage, la simulation a permis d’apprendre ‘vite et bien’ et de produire avec maîtrise les composants attendus dans le respect des exigences des donneurs d’ordre. La simulation a permis entre autres de valider les écoulements de matière, les températures de mise en oeuvre et le dimensionnement des presses.

Demain, d’autres entreprises seront engagées dans des approches similaires comme avec l’émergence de l’E-Mobiité qui impacte la production de pièces de motorisation et de transmission. L’outil de simulation permettra de conforter les choix des équipes techniques et d’assurer la réussite de ces diversifications !

 

Contactez-nous