Étroitement lié à l’Ecole des Mines de Paris, Transvalor est fréquemment impliquée dans des projets de recherche nationaux qui regroupent de nombreux participants industriels. De ces projets, Transvalor a non seulement gagné des avantages technologiques, mais également une bonne compréhension des besoins industriels.

FLUOFAB - depuis 2019
FLUOFAB est un projet sur la modélisation du procédé de fluotournage de tôles épaisses pour l'industrie spatiale. Il réunit un consortium de quatre partenaires : le groupe CNIM, équipementier et ensemblier spécialisé dans la défense, l'énergie et les hautes technologies, le CEMEF, laboratoire académique qui a lancé la thèse de ce projet, Transvalor pour la simulation du procédé de fluotournage et HD Technology pour le suivi intelligent du procédé. FLUOFAB a reçu un financement de 2.8 millions d'euros par Bpifrance.

ANR Chair Digimu - depuis 2017
Développement d'une modélisation unifiée dédiée à la simulation multi-échelle de l'évolution de la microstructure grâce à une nouvelle approche FE très complète et à l'industrialisation des résultats de ce travail sous la forme d'un logiciel FE appelé DIGIMU®. La modélisation de la recristallisation (ReX) et de la croissance des grains (GG), la prédiction de la croissance anormale des grains (AGG) et la modélisation des transformations de phase solide-solide (SSPT) sont principalement visées. Partenaires : AREVA-NP / ASCOMETAL / SAFRAN / ArcelorMittal Industeel / Aubert & Duval / CEA DAM Valduc / Armines / Transvalor

FUI SOFT-DEFIS - depuis 2017
Le projet SOFT-DEFIS vise à optimiser la qualité des lingots (structure, homogénéité chimique et compacité) notamment par l'ajout de certains éléments chimiques ou par des contraintes externes lors des opérations de coulée (mécanisme de croissance de germination, taille des structures de solidification) afin d'obtenir les meilleures conditions de fabrication optimisées en temps opportun et ainsi capitaliser le savoir-faire des membres du consortium. Partenaires : Ascometal / APERAM / Université de Lorraine IJL / SCC / Affival / ArcelorMittal Industeel et Maizière / Aubert & Duval / Armines / Transvalor / IXTREM

FORGE® STATIONNAIRE - depuis 2015
L'objectif général du projet est de développer une version stationnaire du logiciel FORGE® dédié aux procédés de laminage et d'extrusion. Partenaires : Cemef / Transvalor / ArcelorMittal / AREVA / LISI Aéronautique / Vallourec / Ugitech

FUI COMCEPT - depuis 2015
Ce projet a pour but d’optimiser la fabrication d’aciers à très haute valeur ajoutée  en travaillant à la réduction des inclusions pouvant être présente en fin de solidification. La présence de poudre de couverture, plus communément appelée "coussins", est  souvent à l'origine de ces inclusions. L'objectif ambitieux de ce projet est de proposer un outil industriel de prévision du comportement coussins/métal liquide en tenant compte des conditions du procédé de coulée (outil de simulation numérique commercialisé) afin de réduire le coût et le délai de fabrication des pièces à haute valeur présentes sur les marchés du nucléaire et des énergies renouvelables. Cela représente enjeu très important pour les sidérurgistes français qui leur permettrait de se  démarquer ainsi des autres producteurs. Partenaires : Ascometal / APERAM / S&B / SCC / FILAB / ArcelorMittal / Aubert & Duval / Industeel / Armines / Transvalor

FUI-Definit - 2013-2017
Le projet NIT Challenge est financé par le FUI (Fond Unique Interministériel) et a été initié pour faire de la nitruration profonde un procédé de traitement thermique fiable et robuste pour les pièces mécaniques critiques. Pour atteindre cet objectif, deux actions innovantes ont été développées: Un traitement de nitruration profonde performant dont la spécification sera établie pour être applicable à tous les secteurs mécaniques et un outil de simulation fiable qui permettra de comprendre les interactions processus / produit et ainsi réduire les cycles de développement. Partenaires : ARTS (Association de Recherche Technologies et Sciences / Arts et Métiers ParisTech Aix-en-Provence / AIRBUS Helicopters / RENAULT Sport F1 / BODYCOTE / Transvalor / Pole Pegase

DEFISURF- de 2012 à 2016
Le projet de l’Agence Nationale de la Recherche a pour but d’améliorer le couplage entre le dimensionnement et la fabrication des pièces forgées. L’objectif est d’intégrer, dès la phase de mise en forme, les effets des défauts et des hétérogénéités microstructurales de surface dans le dimensionnement des pièces industrielles forgées de façon à mieux maîtriser et mieux prédire leur tenue mécanique en service. Partenaires : CEMEF de Mines ParisTech/ ENSAM CR ANGERS Arts et Métiers ParisTech/ Ateliers des Janves/ CETIM/ GEVELOT EXTRUSION/ MATEIS INSA Lyon/  RENAULT SAS/ TRANSVALOR. 

FLUOTI- de 2011 à 2015
Le projet FLUOTI est un projet de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). L’objectif principal est la simulation de l’opération de fluotournage à température ambiante du TA6V pour produire par écrouissages successifs, un tube long et fin avec de grandes précisions géométriques à partir d’un cylindre épais. Partenaires : ROXEL France et TIMET SAVOIE / le centre de recherche CEMEF Mines ParisTech et TRANSVALOR. 

OPTIPRO-INDUX- de 2011 à 2015
Le projet de l’Agence Nationale de la Recherche OPTIPRO-INDUX a pour objectif de permettre la réduction du poids de pièces mécaniques fortement sollicitées (typiquement des vilebrequins) en optimisant localement la distribution de propriétés (dureté, ductilité) grâce à l'utilisation du chauffage par induction couplée à la trempe. Partenaires : CEMEF Mines ParisTech/ ASCOMETAL/ EFD INDUCTION/ PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILE SA/ EDF/ TRANSVALOR. 

COSINUS-REALISTIC- de 2010 à 2014
Le projet de l’Agence Nationale de la Recherche COSINUS-REALISTIC a pour objectif de permettre le calcul de la chauffe de plusieurs pièces dans un four. Dans REALISTIC, la stratégie est d'utiliser un maillage global du domaine (IE les pièces et le four) et d'avoir une résolution globale sur l'ensemble de l'équation de la chaleur couplée avec la mécanique des fluides. Partenaires : CEMEF Mines ParisTech/ AREVA Creusot Forge/ INDUSTEEL-ARCELORMITTAL/ SNECMA/ AUBERT&DUVAL/ Sciences Computers Consultants/ TRANSVALOR

THERMIDE - de 2008 à 2012
Effet des procédés de mise en forme et des traitements thermiques associés sur les propriétés d'emploi et la géométrie des pièces métalliques pour l'industrie. Partenaires : CREUSOT FORGE / INDUSTEEL / TRANSVALOR / CEA / SERAM / ARMINES / CEMEF

CRACRACKS - de 2008 à 2011
Recherche d’analyse du phénomène CRACK Durant la solidification d’acier. Partenaires : Association Recherche et Développement Méthodes & Processus Industriels / ASCOMETAL CREAS / INDUSTEEL ARCELOR MITTAL / ARCELOR RESEARCH SA / Centre Technique des Industries de la Fonderie / TRANSVALOR SA / CENTRE ENSEIGNEMENT RECHERCHE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS

MATELEC - de 2007 à 2010
Optimisation des procédés de chauffage des matériaux par voie électromagnétique. Partenaires : ARMINES CEMEF / AUBERT ET DUVAL / EDF / EFD INDUCTION / CEMEF

LOGIC - de 2007 à 2010
Logiciel d'optimisation de gammes intégré et convivial. Partenaires : TRANSVALOR /ASCOMETAL CREAS / ARMINES / GEVELOT EXTRUSION / ATELIERS DE LA HAUTE GARONNE / INDUSTEEL / SETFORGE / TREFIL EUROPE / BOLLHOFF OTTALU / CETIM / FORGES DE COURCELLES /ATELIER DES JANVES

MONA LISA - de 2007 à 2010
Le projet Monalisa a été lancé début 2007 et vise à proposer une solution précise de dimensionnement des points d'assemblage. Pour y parvenir, l'idée est d'appliquer les sollicitations prévues par le dimensionnement aux géométries et aux états de contraintes directement issues d'une simulation de pose. Le projet a débuté avec le rivetage mais vise aussi le vissage et le clinchage. Il regroupe trois partenaires complémentaires: le Cetim avec son expertise du procédé, le Cemef/ MinesParitech avec son expertise scientifique et Transvalor avec son expérience d'éditeur de solutions logicielles dédiées au calcul mécanique. Partenaires : CETIM / ARMINES CEMEF / TRANSVALOR

OPTIFORGE - de 2006 à 2009
Intégration de la phase de mise en œuvre dans le dimensionnement de pièces industrielles forgées. Partenaires : ARMINES / ASCOMETAL /ASCOFORGE SAFE / INSA DE LYON / PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES / SERAM /SETFORGE / TRANSVALOR / CETIM

OPTIMAT - de 2002 à 2005
Optimisation des procédés de transformation des matériaux - Projet RNTL. Le projet OPTIMAT a pour objectif d'aider à concevoir des produits aux propriétés déterminées, tant du point de vue géométrique que microstructural, ou de ses propriétés en service. Pour cela il sera utilisé des techniques numériques d'optimisation couplées avec des logiciels de simulation des procédés de mise en forme. Partenaires : CEMEF, ENSAM Angers, Institut Supérieur de la Conception (associée à l'UTC), ENSMP Besançon, MECALOG, TRANSVALOR et DEVILLE S.A., AUBERT ET DUVAL, AMIS-SIFCOR, PSA. 

SIMULFORGE - de 2001 à 2005
Le projet SIMULFORGE, développé sous la houlette du CETIM, regroupe 16 forges, des laboratoires de recherche et TRANSVALOR dans le but suivant : 1) pouvoir simuler le procédé global de fabrication de pièces forgées (chauffage, forgeage, découpe, refroidissement, traitement thermique). 2) prévoir la structure métallurgique de la pièce en fin de fabrication. 3) promouvoir l'utilisation de la simulation de pièces forgées dans des PME. Pour réaliser les deux premiers points, 20 thèses ou formations postdoctorales sont actuellement en cours dans six laboratoires différents. Pour rendre ces développements accessibles aux PME, l’interface utilisateur graphique a été complètement revue en utilisant un concept d’atelier de forgeage virtuel. 

OSC - de 2000 à 2004
Optimisation des systèmes de coulée en fonderie. Le projet OSC regroupe des sociétés de fonderie, des laboratoires de recherches et des éditeurs de logiciel dont TRANSVALOR. Dans ce projet, le logiciel existant THERCAST®, qui permet une analyse thermomécanique couplée du métal se refroidissant dans un ensemble d’outils, sera complété par un module de remplissage. Afin de mieux prévoir la qualité de la pièce finale, la ségrégation métallurgique et la prévision de défaut seront rajoutées dans des modules de remplissage et de refroidissement. Partenaires : Aubert & Duval, Creusot-Loire Industrie, CTIF, Erasteel, PSA, Fonderie de l'Atlantique, Cemef, LSG2M (Ecole des Mines de NANCY), L3S (Ecole polytechnique de GRENOBLE), TRANSVALOR. 

ACR2 - de 1996 à 2000
Action concertée de recherche. Le but du projet ACR2 a été de développer et industrialiser les outils numériques pour la simulation de pièces forgées. Les besoins spécifiques des industriels ont été pris en compte et intégrés dans les logiciels de TRANSVALOR, ce qui les a considérablement enrichis. Partenaires : ASCOFORGE Estamfor, ASCOFORGE Safe, AUBERT & DUVAL, CEMEF, CETIM, CEZUS, C.L.I., ECOLE DES MINES Albi, ECOLE DES MINES Nancy, ENSAM Angers, FORTECH, GIAT, INSA Lyon, IRSID-CREAS, ISITEM Nantes, LYCEE Marie CURIE Nogent, MANOIR Industries, PSA, RENAULTS SA, RENAULT V.I., SETFORGE, SIFCOR, SNECMA, SNR Roulements, TRANSVALOR, U. VALENCIENNES.

GPI Fonderie - de 1995 à 1999
Grand projet innovant. Comme son nom le suggère, ce projet avait un but innovateur. Le sujet était l'étude de la simulation du procédé de fonderie. Dans ce projet, trois logiciels existants, à savoir R2, SOLIDE et THERCAST, ont été améliorés et fusionnés dans un unique outil 3D de simulation du remplissage suivi du refroidissement de pièces de fonderie. Partenaires : ASCOMETAL, AUBERT & DUVAL, CEMEF, C.L.I., INPG L3S, INPL, PSA, S&CC, SERAM, TRANSVALOR.